Aller au contenu principal

'madame Air' 22 juin - 23 septembre une installation photographique dans les collections permanentes

 
AccueilLes expositions'madame Air' 22 juin - 23 septembre une installation photographique dans les collections permanentes

Une création de l'artiste plasticienne Anne -Lise Broyer

Informations pratiques

Accessibilité :

Personnes à Mobilité Réduite (PMR)

Musée de la Vie romantique: adresse et horaires

Hotel Scheffer-Renan
16, rue Chaptal
75009 Paris

Téléphone :
+33 (0)1 55 31 95 67

Horaires d'ouverture :
Le musée de la Vie romantique est fermé pour travaux jusqu’au printemps 2018.

Accès :
Métro : Saint-Georges (ligne 12), Pigalle (ligne 2 ou 12), Blanche (ligne 2)

La réouverture du musée est  l’occasion de découvrir la nouvelle installation dans les collections permanentes, de « madame Air » du 22 juin au 23 septembre 2018 d'Anne-Lise Broyer /

Une création de l’artiste photographe Anne-Lise Broyer, autour d’un ensemble d’œuvres photographiques (tirages argentiques, dessins et objets de petits formats) véritables mises en lumière et en perspective de la vie intime de l’écrivain George Sand, par des jeux de correspondances et de déambulations.

> Cette manifestation organisée conjointement avec le Domaine de George Sand, s’articule en 2 temps : d’abord au musée de la Vie romantique Chap.1 / Je vous envoie un nouveau roman, et cet automne à Nohant, Chap. 2/ Laissez verdure du 06 octobre au 02 décembre 2018.

> Dossier de presse 'madame Air'
> Teaser exposition
> Contact demande visuels presse : audrey.lagalerieparticuliere@gmail.com

 

Chapitre 1. Je vous envoie un nouveau roman
Musée de la Vie romantique
22 juin  - 23 septembre 2018

 «Le rêve est une seconde vie». Ainsi commence Aurélia de Gérard de Nerval et c’est sous cet adage que se construit ce projet. Ce projet ne sera qu’une suite de rêves. Le spectateur déambulera dans l’espace du Musée de la vie romantique comme perdu dans l’espace et le temps. Un personnage féminin hantera le lieu, Madame Air, tour à tour, George, Rachel, Maria, Pauline, Sophie, Aurore… Madame Air est toutes ces femmes, artistes et muses à la fois. «Petite âme individuelle», la présence (selon Barthes) est liée à la question de l’air. L’air est comme un supplément de vie. Par un jeu 
de présence/ absence, se créeront de mystérieuses liaisons entre le présent et le passé, l’intérieur et le dehors, Nohant, ma maison natale et l’atelier de la rue Chaptal... En tenant compte de l’architecture et des caractéristiques du lieu, il sera question d’envisager le musée comme le réceptacle de cette rêverie.

Entre les images photographiques, les dessins et les objets créés, entre les pièces de la collection, s’installera une sorte de trouble de la perception. L’espace sera comme un territoire sans frontière dans lequel différents médiums se répondront.

→ Anne-Lise Broyer  est représentée par La Galerie Particulière, Paris

© Anne-Lise Broyer courtesy La Galerie Particulière et l'ADAGP (autorisation dans le cadre de l'exposition uniquement (membre n°ADAGP 1173981)

Depuis 2009 La Galerie Particulière, basée dans Le Marais (16 rue du Perche), alterne les expositions d’artistes français et étrangers, émergents ou reconnus, dont le travail questionne l’identité, individuelle ou collective d’une manière poétique. L’ouverture en 2012, d’un second espace dans la même rue a permis de diversifier la programmation en l’ouvrant à de nouveaux médiums. En 2014, la galerie a ouvert un troisième espace en Belgique à Bruxelles.

16, rue Perche 75003 Paris France
Téléphone : +33 (0)1 48 74 28 40
Email : info@lagalerieparticuliere.com
            

 
(c) Anne-Lise Broyer et MMM

Chapitre 2. Laissez verdure...*
Domaine de George Sand
6 octobre au 2 décembre 2018

 

Si le chapitre 1. rend plus compte de la vie intime de l’écrivaine, Laissez verdure... sera plus métaphorique et prendra la forme d’un théâtre bucolique. Procédant de la même féminité, il s’agira là de montrer l’endroit où l’écriture a éclôt.C’est comme retourner dans un terrain sauvage, celui de l’enfance de l’écrivain.C’est fouler ce territoire, ce paysage, ce domaine de la Champagne Berrichonne, c’est parler du paysage comme un lieu d’écriture, comme une distance qui relierait des livres entre eux, des moments de vie.
Dans ce Berry, si doux en sa mélancolie, persiste, comme attaché aux lieux mêmes et aux choses, le vivant souvenir de l’écriture de George Sand. Tout ce pays est rempli d’elle ; c’est un chemin abandonné qui ne conduit nulle part : l’herbe y a poussé, verdoyante et haute, au pied des peupliers ébranchés qui montent vers le ciel gris et des chênes taillés sans cesse qui marquent de leurs corps robustes et difformes les limites des champs.

Domaine de George Sand/ Centre des monuments nationaux
     2, place Sainte Anne- 36400 Nohant-Vic
     Renseignements au 02 54 31 06 04 et sur www.maison-george-sand.fr


À découvrir pendant cette exposition :

  • Nohant 2017, photo dessin - (c) Anne-Lise Broyer courtesy La Galerie Particulière
  • Paon 2016 - (c) Anne-Lise Broyer courtesy La Galerie Particulière
  • La Salle Manziat, 2005 - (c) Anne-Lise Broyer courtesy La Galerie Particulière
  • Boîte Nohant, 2016 - (c) Anne-Lise Broyer courtesy La Galerie Particulière
  • Atelier de Maurice, 2017 - (c) Anne-Lise Broyer - courtesy La Galerie Particulière
 

Dernières acquisitions

A découvrir
dans l'Hôtel Scheffer-Renan